Urgence

Variole du singe : l’OMS déclenche son plus haut niveau d’alerte international

Variole du singe : l’OMS déclenche son plus haut niveau d’alerte international
Variole du singe : l’OMS déclenche son plus haut niveau d’alerte international © 2022 D.R./Info241

Le patron de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré samedi que la flambée épidémique de variole du singe qui touche actuellement plus de 70 pays, est une situation « exceptionnelle » qui nécessite de déclarer l’« urgence de santé publique de portée internationale  ».

Info241 sur Whatsapp

Le Dr Tedros a décidé de déclencher le plus haut niveau d’alerte de l’agence onusienne de santé, en l’absence de consensus entre les experts à l’issue de la réunion du Comité d’urgence, tenue jeudi, rapporte l’agence américaine Associated Press (AP).

«  Nous sommes en présence d’une épidémie qui s’est propagée rapidement dans le monde entier, par de nouveaux modes de transmission, dont nous ne savons pas grand chose, et qui répond aux critères du Règlement sanitaire international  », a expliqué le chef de l’OMS dans un communiqué de l’agence onusienne.

Une fois déclarée, l’« urgence de santé publique de portée internationale » permettrait d’accélérer la recherche sur l’utilisation de vaccins, de thérapies et d’autres outils contre cette maladie infectieuse, indique la même source. « On dénombre aujourd’hui plus de 16 000 cas signalés dans 75 pays et territoires, et cinq décès  », a déploré le Dr Tedros.

De son côté, le Dr Michael Ryan, responsable des opérations d’urgence à l’OMS, a souligné dans une déclaration à la presse : « Le directeur général de l’OMS a pris cette décision pour inciter la communauté internationale à prendre très au sérieux la flambée épidémique actuelle de variole du singe ».

Les symptômes de la maladie apparaissent sous des formes diverses : fièvre, gonflement des ganglions lymphatiques, douleurs musculaires, fatigue, frissons et une éruption cutanée, semblable à celle de la varicelle, sur les mains et le visage. La variole du singe a été découverte pour la première fois en 1958, au sein d’un groupe de macaques (singes) qui étaient étudiés dans un laboratoire à des fins de recherche, d’où son nom.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article