Calendrier scolaire

Vacances de noël avancées au Gabon : Les écoles conventionnées françaises pas concernées !

Vacances de noël avancées au Gabon : Les écoles conventionnées françaises pas concernées !
Vacances de noël avancées au Gabon : Les écoles conventionnées françaises pas concernées ! © 2021 D.R./Info241

Plus rien ne va dans le calendrier scolaire fixé par le ministère gabonais de l’Education nationale. Après avoir raccourci le premier trimestre en avançant les vacances d’années, voilà que les établissements conventionnés français se sont refusés à poser congé comme recommandé par les autorités gabonaises le 10 décembre. Une école désormais à plusieurs vitesses faisant mentir le ministre de l’Education nationale et ses décisions gouvernementales visiblement mal inspirées.

Info241 sur Whatsapp

Si les élèves gabonais ont cessé les cours hier, ce n’est pas le cas que de ceux relevant du gouvernement gabonais. Les écoles conventionnées et les lycées français du pays se sont dits pas concernés par cette annonce gouvernementale. Il s’agit des écoles publiques conventionnées, du lycée Blaise Pascale de Libreville, du lycée Victor Hugo de Port-Gentil, de l’école primaire de Comilog et du lycée Henri Sylvoz de Moanda, qui sont exemptés par le chamboulement du calendrier scolaire de Patrick Mounguiama Daouda, ministre en charge de l’éducation nationale.

Un établissement conventionné de Port-Gentil

Cette décision du maintien du calendrier scolaire de ces établissements précités émane du courrier adressé par le proviseur du Lycée Henri Sylvoz de Moanda, Xavier Verschaeve. Celui-ci stipule que les établissements subventionnés ne respecteront par les changements dictés par le ministère de l’Education nationale. Car, selon lui, il dit avoir pris attache avec le Conseiller du ministre de l’Éducation nationale en charge des écoles publiques conventionnées. Dans ce courrier du proviseur dûment signé et cacheté, il ressort que ces structures scolaires « maintiennent leur calendrier scolaire tel que prévu lors de la rentrée scolaire de septembre ».

Toujours selon le proviseur du lycée Henri Sylvoz de Moanda, ces écoles ont été "marquées par la pandémie et il est important pour nos élèves et vos enfants de suivre une scolarité pleine, ce à quoi, parents et personnels nous employons chaque jour", a-t-il ajouté dans sa note. Ce qu’il faut dire, c’est que ce mois de repos pour les apprenants, ne concerne nullement les établissements scolaires conventionnés. Un poids deux mesures qui montre que la loi n’est plus loi au Gabon.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article