Transition

Tchad : L’Union africaine appelle la junte à respecter le délai de transition de 18 mois

Tchad : L’Union africaine appelle la junte à respecter le délai de transition de 18 mois
Tchad : L’Union africaine appelle la junte à respecter le délai de transition de 18 mois © 2022 D.R./Info241

Le conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union Africaine (UA) a réitéré, jeudi, son appel aux autorités de transition tchadiennes, à respecter la période de 18 mois pour l’achèvement de la transition et a rappelé sans équivoque qu’aucun membre du Conseil militaire de transition (CMT) ne pourra être candidat aux prochaines élections. Cet appel a été exprimé dans le communiqué final sanctionnant la 1106ème réunion du Conseil.

Info241 sur Whatsapp

Le CPS a, en outre souligné « qu’aucun membre du Conseil militaire de transition (CMT) ne pourra être candidat aux élections à la fin de la transition  » qui prend fin le 20 octobre prochain. Mercredi, le comité ad hoc mis en place par la présidence du dialogue national inclusif au Tchad a présenté ses propositions parmi lesquelles la validation des candidatures aux prochaines élections des membres de la junte qui dirigent le Tchad depuis avril 2021. Le comité ad hoc a également proposé une deuxième phase de transition d’une durée de 24 mois maximum et le maintien en fonction du président de la transition pour la deuxième phase de transition.

Au Tchad, le général Mahamat Deby a pris le pouvoir de manière controversée à la tête du Conseil militaire de transition (CMT) à la suite de l’annonce de la mort de son père, Idriss Deby Itno, le 20 avril 2021. Le CMT avait dissout l’Assemblée nationale de même que le gouvernement et abrogé la Constitution, avant de proclamer Mahamat Déby, président de la République pour une période de transition de 18 mois, au terme de laquelle la junte avait promis des « élections libres et transparentes » après la tenue du dialogue national inclusif.

Dans son communiqué jeudi 29 septembre, l’UA a invité tous les groupes armés qui n’ont pas encore signé l’accord de paix de Doha ainsi que les parties qui se sont retirées du dialogue national inclusif à reconsidérer leur position et à participer au processus « en vue d’instaurer une paix durable » au Tchad. Elle a aussi appelé les autres États membres et les partenaires au développement à continuer d’accompagner le Tchad dans la transition politique en vue d’un retour total à l’ordre constitutionnel.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article