Clicky


Defaillances

Faute de transport scolaire, des élèves gabonais ramenés chez eux à bord de véhicules de police !

Faute de transport scolaire, des élèves gabonais ramenés chez eux à bord de véhicules de police !
Faute de transport scolaire, des élèves gabonais ramenés chez eux à bord de véhicules de police ! © 2022 D.R./Info241

Le retour du transport scolaire au Gabon continue d’enregistrer de nombreux couacs d’organisation et de déploiement malgré les assurances des autorités. Après la grogne la semaine dernière des élèves du lycée technique national Omar Bongo d’Owendo, voilà que les mêmes élèves ont de nouveau eu à manquer de transport pour rentrer chez eux ce mardi. Ceux-ci ont dû être transporté par la police soucieuse de s’éviter des échauffourées avec les élèves mécontents de leur traitement.

Moov Africa

Les autorités gabonaises continuent d’éprouver de nombreuses difficultés à assurer le transport gratuit des élèves dans la capitale gabonaise. Alors que l’on croyait l’opération assainie, les élèves du lycée technique nationale Omar Bongo se sont encore retrouvés hier soir sans le moindre moyen de locomotion public. Une situation qui a mis en rogne lesdits élèves qui avaient finalement décidé de commencer à bloquer la voie publique pour exprimer leur mécontentement.

La marche des élèves sur la voie publique

Face à cette énième défaillance des services de transport scolaire du ministère de l’Education nationale, la police a due assurer le service minimum en sortant sa casquette peu connue de police citoyenne. Les élèves concernés ont ainsi pu bénéficier de la gratuité du transport des forces de police ne voulant certainement pas voir se créer un nouveau foyer de tension dans la capitale qui aurait nécessité leur intervention armée.

« Cette action citoyenne de plus de la police vise à mettre en exécution la vision des plus hautes autorités de la République, relayée par le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha, qui, dans son discours des vœux 2021, encourageait : Une Police au service des populations » , a plaidé ce mardi soir dans un poste sur Facebook la préfecture de police de Libreville. Elle qui a ordonné ce transport scolaire improvisé à bord de véhicules de patrouille et les célèbres camions Iveco.

Un des véhicules de patrouille commis au transport scolaire improvisé

Sauf que ce dépannage de la police sur les prorogatives des services concernés interroge à nouveau tout de même question sur les capacités mis en œuvre par le gouvernement gabonais pour matérialiser cette volonté d’Ali Bongo du retour du transport scolaire gratuit. Rappelons que le transport scolaire des élèves au Gabon avait été supprimé depuis des années par les mêmes autorités avant d’annoncer son grand retour pour cette rentrée 2022-2023.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article