CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Front social

Rentrée des classes : la Conasysed en colère, lance une grève de 2 semaines reconductible

Rentrée des classes : la Conasysed en colère, lance une grève de 2 semaines reconductible
Rentrée des classes : la Conasysed en colère, lance une grève de 2 semaines reconductible © 2021 D.R./Info241

La rentrée des classes au Gabon prévue ce lundi 27 septembre sur l’ensemble du territoire national ne commence pas sous de bons auspices. Réunis en assemblée générale ce même lundi, les membres de la Convention nationale des syndicats du secteur Education (Conasysed) mécontents du gouvernement sur de nombreux points de leur cahier de charge, ont décidé d’enclencher dès ce mardi une grève reconductible de deux semaines. Un boycott en règle de la reprise des cours, voulue par les autorités gabonaises.

Info241 sur Whatsapp

La réaction de la Conasysed après son assemblée générale

« À partir de demain matin 7h30 (ce mardi, ndlr), personne dans les salles de classes. Nous lançons une grève générale reconductible. La prochaine assemblée générale se tiendra 11 octobre prochain à 10h30 au terrain de basket d’Awendjé », a déclaré le délégué général de la Conasysed, Louis Patrick Mombo, à l’issue de leur assemblée générale de ce matin à Libreville pour analyser les avancés obtenus des autorités gabonaises à l’orée de la rentrée des classes.

Si les syndicalistes se sont dits satisfaits de la nomination des certains responsables d’établissements scolaires, les membres de la Conasysed attendent la prise effective du décret officialisant ces nominations qui devra être pris en conseil des ministres. Un verre loin d’être plein pour la Conanysed qui a exigé la satisfaction des points urgents suivants :
- la régularisation des situations administratives(recrutements, intégrations, titularisations, avancements automatiques, reclassements après stage),
- l’organisation des concours internes d’entrée à l’ENI et l’ENS,
- le paiement des rappels solde,
- l’octroi de la prime Covid-19,
- l’arrimage de la pension retraite au nouveau système de rémunération,
- et la construction des établissements scolaires.

Des points qui ont eu le chic de mettre en colère les syndicalistes qui ont également dit non à la vaccination obligatoire et à la mutuelle du secteur Education et recherche « dans les conditions que voudrait nous imposer le ministère de l’Education nationale en ne tenant pas compte du principe de l’autogestion, de l’absence d’intermédiaire gouvernementale et l’adhésion libre des enseignants », a rajouté Louis Patrick Mombo. De quoi compromettre la rentée timide de ce lundi.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article