L'info en bref...

RDC : Une soixantaine de détenus s’évade d’une prison vétuste du centre du pays

RDC : Une soixantaine de détenus s’évade d’une prison vétuste du centre du pays
RDC : Une soixantaine de détenus s’évade d’une prison vétuste du centre du pays © 2022 D.R./Info241

Info241 sur Whatsapp

La totalité des détenus d’une prison vétuste du centre de la République démocratique du Congo s’est évadée, ont annoncé les autorités, jeudi. « Tous les 60 détenus de la prison de Luiza se sont échappés hier (mercredi) après avoir maîtrisé 4 policiers qui étaient commis à la sécurité de la maison carcérale  », a déclaré jeudi Thomas Mangole, administrateur du territoire de Luiza, à plus de 200 kilomètres de la ville de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï-Central.

Parmi les évadés figurent les condamnés à mort pour meurtre, viol et vol, d’après le même responsable. « Une enquête a été ouverte  », a-t-il ajouté. Les informations transmises par les autorités locales au ministère de l’Intérieur et de la sécurité font état de « l’ivresse des policiers commis à la sécurité de la prison » lors de l’évasion. Les agents de garde ont été « maîtrisés » par les prisonniers avant que ces derniers n’ouvrent les cellules et la porte principale de la maison carcérale.

L’immense République démocratique du Congo a enregistré ces 5 dernières années une salve d’évasions spectaculaires dont la plus marquante avait eu lieu dans la capitale Kinshasa, en mai 2017. Plus de 1 700 détenus s’étaient évadés lors d’une attaque rebelle contre la plus grande prison du pays. D’autres évasions massives avaient été enregistrées. La plus récente avait eu lieu dans la ville de Butembo, importent centre de commerce dans l’Est du pays. Plus de 800 détenus se sont évadés, le 10 août, lors d’une attaque revendiquée par Daech.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève