L'info en bref...

RDC : Des troupes kenyanes officiellement déployées en renfort pour combattre le M23

RDC : Des troupes kenyanes officiellement déployées en renfort pour combattre le M23
RDC : Des troupes kenyanes officiellement déployées en renfort pour combattre le M23 © 2022 D.R./Info241

Info241 sur Whatsapp

Le Kenya a déployé ses troupes, samedi, dans l’Est de la République démocratique du Congo pour combattre divers groupes armés auteurs des violences depuis de nombreuses années. Des militaires de l’armée kenyane sont arrivés à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu à bord de cargos. Leur déploiement fait suite à une résolution, mi-juillet, des chefs d’Etat de la communauté des États d’Afrique de l’Est instituant une force régionale composée des troupes du Kenya, de la Tanzanie, de l’Ouganda, du Sud Soudan et du Burundi pour l’Est de la RDC.

Le parlement kényan avait approuvé le déploiement de 903 soldats au total pour une mission de six mois devant couter et va couter 36,5 millions de dollars américains. Le Kenya a été désigné pour assurer e commandement de la force de l’EAC. A ce stade, seuls le Kenya et le Burundi ont déployé leurs troupes. Elles seront basés à Goma où un quartier général opérationnel a été mis en place. L’Est congolais compte une centaine de groupes armés mais les plus sanglants de ces cinq dernières années sont les forces démocratiques alliés (groupe d’origine ougandaise) et la Coopérative pour le développement du Congo (CODECO).

Le plus équipé est le mouvement du 23 Mars (M23) au cœur des tensions entre Kinshasa et Kigali. La RDC accuse le Rwanda de soutenir les rebelles du M23. Les autorités rwandaises accusent de leur part, l’armée congolaise de collision avec les rebelles rwandais (FDLR) basés dans l’Est congolais depuis près de 30 ans.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève