Recidive

Port-Gentil : Un ancien élève exclu, revient dans son lycée pour braquer, armé d’un couteau

Port-Gentil : Un ancien élève exclu, revient dans son lycée pour braquer, armé d’un couteau
Port-Gentil : Un ancien élève exclu, revient dans son lycée pour braquer, armé d’un couteau © 2022 D.R./Info241

Pendant que le gouvernement se penche depuis des années à la mise en place des stratégies pour combattre progressivement les violences en milieu scolaire au Gabon, ce phénomène d’antan n’a de cesse de prendre de proportions inquiétantes de jour en jour au sein et en dehors des établissements. À Port-Gentil par exemple, un jeune gabonais vient une nouvelle fois d’être interpellé par les éléments de la police judiciaire pour avoir braqué un élève à l’aide d’un couteau au lycée Thuriaf Bantsantsa.

Info241 sur Whatsapp

Une course poursuite spectaculaire digne d’un film de James Bond, après un supposé braquage à l’aide d’un couteau, s’est effectuée le samedi 19 novembre dernier au lycée Thuriaf Bantsantsa de Port-Gentil, dans le 4e arrondissement de la capitale économique. Selon des responsables dudit lycée, il s’agirait en effet d’un ancien élève âgé d’une vingtaine d’années.

Une récidive après sa déscolarisation

Ce dernier fût renvoyé de l’établissement l’année dernière pour des faits de braquage, consommation, vente de stupéfiants. Il est revenu sur les lieux cette fois-ci, avec un couteau bien affûté qu’il aurait soigneusement caché dans son jean. Après avoir repéré sa proie, il lui aurait filé discrètement pour la déposséder de ses biens dont un téléphone portable. Son forfait accompli, il aurait tenté de filer à l’anglaise, mais malheureusement il sera très vite rattrapé par les élèves qui ont suivi la scène.

Le braqueur présumé ramené par les élèves à la direction du lycée

« Le fait marquant est qu’il est venu aux abords du lycée avec un couteau. Il a commencé par poursuivre un élève pour certainement le braquer. Ce sont des faits récurrents à chaque sortie des cours. C’est pas seulement entre élèves, mais c’est aussi entre les éléments extérieurs et nos élèves. Fort heureusement que ce sont eux-mêmes les élèves qui l’ont emmené pour le traduire à l’administration », a déclaré à Info241 le censeur 2, vie scolaire du lycée Thuriaf Bantsantsa.

La victime à identifier

Malheureusement l’élève agressé n’a pas été reconnu dans cette agitation scolaire due à ce fait-divers. Tout compte fait, les responsables du lycée Thuriaf Bantsantsa comptent dès ce lundi, mener des enquêtes afin d’avoir l’identité réelle de la victime. Après avoir été emmené manu militari dans les locaux de l’école, les officiers de police judiciaire ont été saisis. Le présumé braqueur est entre les mains des limiers de la PJ pour nécessités d’enquêtes.

Une autre vue de l’ancien élève appréhendé

Il faut dire que le lycée Thuriaf Bantsantsa est l’un des plus grands de l’Ogooué-Maritime. Car, il compte en son sein cette année plus de 6 050 apprenants. D’où la difficulté pour l’établissement d’avoir une mainmise sur la totalité de l’effectif afin de diminuer le phénomène de violences en milieu scolaire. « Le problème est qu’avec le passage du 1er et 2e flux, les élèves en sortant de l’établissement sont souvent devant le lycée pour prendre le taxi. Et c’est à ce moment que se passe ce genre de situation de braquage et vol à main armée. Les malfrats arrivent parfois avec des machettes et des couteaux pour opérer » , a déploré le responsable d’établissement.

Une scène récurrente

Avec ces armes blanches, bon nombre de braqueurs ou voyous délinquants, arrivent tant bien que mal, à se dissimuler entre la foule immense pour commettre des forfaits parfois sanglants. À cet effet, l’établissement dans sa démarche visant à sécuriser les élèves et les biens, a écrit à plusieurs reprises aux autorités compétentes afin qu’un dispositif sécuritaire lui soit déployé aux environs de 13h. La procédure suit son cours, a-t-on appris récemment.

En revanche, il serait souhaitable que les autorités provinciales prennent réellement ce problème à bras le corps, afin de permettre à la brigade du Camp Boireau, l’une des plus rapprochées du lycée, d’intervenir rapidement dans ce genre de cas.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article