Eau potable

Port-Gentil : Privés d’eau potable depuis 3 jours, les habitants s’inquiètent !

Port-Gentil : Privés d’eau potable depuis 3 jours, les habitants s’inquiètent !
Port-Gentil : Privés d’eau potable depuis 3 jours, les habitants s’inquiètent ! © 2022 D.R./Info241

La distribution en eau est perturbée à Port-Gentil depuis trois jours. En effet, plusieurs quartiers sont dans l’incapacité totale de se ravitailler en eau potable. Et pour cause dans la journée de jeudi, un communiqué de presse de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), annonçait qu’elle « enregistre depuis le 20 septembre 2022 à 19 heures, des épisodes de pics de salinité de la source d’eau brute de Mandorové. Cette situation est due à des remontées d’eau salée en période de saison sèche. Elle occasionne la baisse de la production journalière d’environ 35% ».

Info241 sur Whatsapp

Cependant, il n’en demeure pas moins que cette situation est bien regrettable pour la clientèle. Car certaines couches de la population ne disposeraient pas de réserves d’eau. Ce qui à conduit d’autres à prendre leur douche avec de l’eau minérale, dans le but de vaquer à leurs obligations. Et pourtant dans le cadre du Plan d’urgence 2020" de la SEEG, le directeur s’était rendu sur le site de pompage d’eau brute de Mandorové, situé à près de 32 kilomètres de Port-Gentil (Ogooué-Maritime) pour lancer des grands projets.

L’eau potable manque cruellement

En effet, ce site était sensé bénéficier de près de 2 milliards de francs d’investissement dans le cadre de ce plan. L’objectif proprement dite était d’améliorer la qualité de service en eau et électricité dans la capitale économique. Malheureusement après plusieurs années, la SEEG peine toujours à satisfaire sa clientèle et les populations souffrent davantage. Avec une capacité de production de 80 000 m³, plusieurs quartiers ne sont pas alimenté en eau potable convenablement.

La station de pompage eau brute de Mandorové de la SEEG, impactée par la salinité de la mer

C’est le cas par exemple des populations du quartier N’tchéngué, Bac Aviation, Massoukou, Ngadi et bien d’autres, qui sont actuellement sans eau depuis trois jours. Pour se laver, les populations ont recours à des puits de fortune d’un autre âge. Une situation difficile dans un pays qui connaît une forte pluviométrie chaque année. « C’est ce qui nous reste ici à Port-Gentil quand la SEEG sait déconner. C’est à nos risques et périls si on tombe malade. Ça me fait trois jours que j’ai pas d’eau. C’est terrible ! Et c’est comme ça dans la plupart des maisons de Port-Gentil », déplore à Info241 Léonick Mve du quartier Masuku.

A quand la fin ?

Par contre, pour remédier à cette situation dans les plus brefs délais, des opérations de surveillance plus accrues ont été mises en place. Ce, malgré quelques perturbations à venir. « La SEEG a mis en place une cellule de crise qui a pour mission renforcer la surveillance du taux de salinité de l’eau. Aussi, compte tenu du fonctionnement alterné de l’usine de Mandorové, selon les changements des marées, des perturbations seront observées », a prévenu la SEEG, entreprise d’Etat.

Malheureusement beaucoup sont ceux-là qui se demandent comment comprendre que le Gabon qui est aussi arrosé par d’innombrables cours d’eau et qui
connaît une forte pluviométrie, n’arrive toujours pas et ce, durant des années à satisfaire sa clientèle ? La question est ouverte.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article