Clicky


Intempéries

Port-Gentil : Plusieurs établissements scolaires inondés après le passage d’une pluie

Port-Gentil : Plusieurs établissements scolaires inondés après le passage d’une pluie
Port-Gentil : Plusieurs établissements scolaires inondés après le passage d’une pluie © 2022 D.R./Info241

Le phénomène de changement climatique se vit de plus en plus au Gabon et à Port-Gentil en particulier. Vendredi dernier plusieurs écoles ont été inondées après le passage d’une forte pluie. L’école publique primaire de la Balise n’a pas été épargnée.

Moov Africa

Les inondations urbaines constituent le risque naturel touchant le plus de personnes à Port-Gentil, capitale économique du Gabon. Ce phénomène prend de l’ampleur en raison du développement anarchique des constructions. Il est aussi lié au contexte physique (pluviométrie) d’une région, auquel s’ajoutent les incivilités sociétales. Un phénomène inquiétant qui traverse le temps de génération en génération au point où aucune zone de la cité pétrolière n’est épargnée.

C’est le cas par exemple de l’école publique de la Balise, dans le 2e arrondissement de Port-Gentil qui a été totalement inondée vendredi dernier suite à une forte pluie qui s’est abattue. « Tout le temps c’est la même chose ici. Les écoliers quand il pleut n’ont même plus ce droit de se divertir dans la cour de récréation parce que aucune initiative n’a été prise visant à ne plus avoir à souffrir de la sorte », déplore devant les micros d’Info241 Jean-Pierre Koumba, parent d’élève.

L’équipe pédagogique et les parents ont eu la surprise de découvrir l’établissement scolaire publique en partie inondé. Le niveau d’eau atteignait les 5 à 10 cm. « Nous sommes obligés de faire une gymnastique rythmique pour rejoindre nos salles de classes. À défaut, on trempe les pieds dans l’eau. C’est regrettable », a fustigé pour sa part un enseignant qui a tenu à garder l’anonymat.

La conséquence de cette forte pluviométrie est que toute la cour a été littéralement submergée. Certaines salles de classe ont pris l’eau également tout comme le matériel pédagogique et les cahiers et bien d’autres. Au moins un tiers des élèves n’a pas pu aller en cours. Cependant, la colère gronde du côté des parents d’élèves. Il faut dire que ce n’est pas la première fois qu’ils se retrouvent les pieds dans l’eau. Chaque année le calvaire est le même au moment des fortes précipitations. Cette école comme la plupart de la capitale économique, n’est pas dotée de voies de canalisations.

Une situation qui ne permet pas l’évacuation correcte des eaux des pluies. Voilà plusieurs décennies que le problème d’inondation de cette école persiste. Dans la journée du 24 septembre dernier, la petite pluie qui s’est abattue dans la capitale gabonaise a tout de suite rappelé aux responsables pédagogiques de cet établissement, le sort qui leur sera désormais réservé au cours des prochains mois.

Malheureusement avec un ciel nuageux ces derniers temps, de nouvelles pluies sont annoncées. Cet établissement constitue donc un vrai danger pour les enfants et les enseignants. Et pour cause, on y imagine bien tous les objets et les microbes que les eaux peuvent transporter. La tutelle est invitée à agir pour le bien-être des apprenants.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article