Clicky


Mal logement

PK8 : 7 gabonais dont 3 enfants périssent ensevelis dans l’éboulement de leur maison

PK8 : 7 gabonais dont 3 enfants périssent ensevelis dans l’éboulement de leur maison
PK8 : 7 gabonais dont 3 enfants périssent ensevelis dans l’éboulement de leur maison © 2022 D.R./Info241

La forte pluie qui s’est abattue dans la nuit de jeudi à vendredi à Libreville, a endeuillé une famille gabonaise au quartier PK8 dans la zone dite « Derrière le marché banane ». Selon des témoins, c’est ce vendredi matin aux alentours de 5h que l’incident s’est produit. La pluie diluvienne ayant conduit à l’éboulement puis à l’ensevelissement de deux maisons où se trouvaient 7 membres d’une même famille soit 4 adultes et 3 enfants. Un drame survenu en raison de la mauvaise urbanisation du pays et de l’absence de logements sociaux et décents pour les gabonais.

Moov Africa

Le mal logement au Gabon, parent pauvre de la politique des autorités gabonaises, vient de faire 7 victimes humaines. Deux habitations construites dans une zone à risque viennent d’être détruites par un éboulement suite aux fortes pluies de la veille. Parmi les victimes, on note 4 femmes dont Geneviève N’nang Assoumou (40 ans) qui revenait d’Oyem, Séraphine Assoumou Tsame (50 ans), Majolie Ondo N’nang et ses 3 enfants âgés de 5 à 10 ans.

Une autre vue des lieux du drame

« Ce qui provoque tout cela c’est la précarité. On est obligé de construire sur des terrains à risque. Vraiment nous interpellons les populations sur cette question », a reconnu un témoin cité par l’AGP. Survenu à 5h, il aura fallu plus de 3 heures d’horloge pour que les secours interviennent pour sortir les corps de l’immense larve de boue qui a enseveli les deux maisons mitoyennes. Les riverains ayant été les seuls dans ce laps de temps à tenter de venir en aide aux victimes.

Un drame qui révèle au grand jour, si besoin l’était encore, la question du mal logement au Gabon. Les populations étant contraintes de construire eux-mêmes leurs habitations souvent dans des zones à risque qui ne garantissent pas leur sécurité. Lors de son arrivée au pouvoir en 2009, Ali Bongo avait pourtant promis réaliser 5 000 logements par an pour ses concitoyens. Une promesse jamais tenue et rapidement jetée aux calendes grecques de sa politique dite de "l’émergence" du pays monts et merveilles à l’horizon 2025.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article