CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Protocoles sanitaires

Panthères 100% expatriées : Franck Nguema se plaint déjà de la facture salée du Gabon

Panthères 100% expatriées : Franck Nguema se plaint déjà de la facture salée du Gabon
Panthères 100% expatriées : Franck Nguema se plaint déjà de la facture salée du Gabon © 2021 D.R./Info241

Alors que Patrice Neveu a dévoilé lundi sa liste de 21+9 joueurs convoqués pour les éliminatoires de la Coupe du monde de football 2022, la note pourrait être très salée pour le Gabon. Avec une sélection nationale 100% en provenance de l’étranger, le Gabon doit outre supporter les frais logistiques, faire face à des protocoles sanitaires tant onéreux que rigoureux pour déplacer nos expatriés. Un coût que le ministre des Sports, Franck Nguema, trouve tout de même exorbitant pour les pays africains se reposant uniquement sur ses stars internationales.

Moov Africa

Lire aussi >>> Les 21 Panthères du Gabon de Patrice Neveu à l’assaut du Mondial 2022 au Qatar

En suspendant le championnat national de football et les activités sportives collectives depuis mars 2020, le Gabon croyait certainement s’en tirer à bon compte. En empêchant que les footballeurs évoluant au Gabon aient de la compétition dans les jambes au nom de la lutte contre la pandémie de coronavirus, le gouvernement gabonais a fait volontairement de choix de se reposer sur ses vedettes évoluant à l’étranger.

Le coup de gueule poussé par le ministre sur Twitter

Une stratégie qui a également son coût. C’est coup de gueule poussé ce jeudi par le ministre des Sports Franck Nguema. « Les protocoles sanitaires Covid-19 exigés par les clubs de football européens pour libérer nos joueurs internationaux sont très contraignants, très lourds sur les coûts logistiques des Panthères », fait remarquer dépité, le ministre gabonais des sports sur ses différents comptes sociaux.

Avant d’avouer : « Les équipes nationales africaines sont en difficulté ». Des difficultés qu’il faudra tout de même surmonter pour pouvoir rassembler cette sélection nationale composée à 100% de joueurs évoluant à l’étranger. Des coûts que devraient ainsi se résoudre à payer le gouvernement gabonais si il veut voir accomplir le rêve d’Ali Bongo de faire « Gabon une nation sportive qui gagne ». Une vision présidentielle qui tarde encore à devenir réalité.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article