CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 872
Nombre de décès depuis mars 2020 176 +2

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 28 120 +872
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Bilan gouvernemental

Ossouka Raponda à la Primature : seuls 7% d’engagements tenus après 12 mois !

Ossouka Raponda à la Primature : seuls 7% d’engagements tenus après 12 mois !
Ossouka Raponda à la Primature : seuls 7% d’engagements tenus après 12 mois ! © 2021 D.R./Info241

C’est la triste conclusion d’un rapport publié hier dénommé « 45 engagements, 3 réalisations – Bilan d’Ossouka Raponda à la Primature » revenant sur le bilan des 12 premiers mois de la Première ministre gabonaise Rose Christiane Ossouka Raponda nommée le 16 juillet 2020. Ce rapport de 90 pages, élaboré par l’analyste économique Mays Mouissi et le patron de Gabon Media Time, Harold Leckat, montre le grand fossé entre la parole politique et la réalité de l’action gouvernementale.

Moov Africa

Sur la méthode, les deux analystes se sont basés sur les propres engagements pris par la première femme Première ministre du Gabon lors de sa déclaration de politique générale devant les députés de l’Assemblée nationale le 4 septembre 2020. Il en ressort que sur les 45 engagements pris par Ossouka Raponda seuls 3 ont été tenus soit un pourcentage de réussite de 7%. Pour les 42 autres promesses gouvernementales, le rapport classe 17 d’entre eux soit 38% comme « en cours de réalisation » et les 25 autres soit 55% comme « pas réalisées ou sont considérées comme telles ».

Rose Christiane Ossouka Raponda peine à accélérer la cadence

De quoi jeter un coup de froid sur ces 12 premiers mois de primature de l’ancienne mairesse de Libreville et ministre de la Défense qui semble ne pas réussir les travaux d’Hercules qu’elle s’est pourtant librement choisi de mener pour le bien de tous. Surtout que le rapport qui se veut minutieux évaluent les secteurs-clés tels la santé, la recherche scientifique, l’enseignement supérieur, l’énergie et les ressources hydrauliques, l’habitat et le logement, la pêche et l’élevage, la promotion des investissements, l’économie numérique, le tourisme, les mines et l’industries, l’économie et finances, la justice, les travaux publics, la culture, jeunesse et sports.

De cette analyse, le gouvernement Ossouka Raponda n’aura réussi que sur le maintien d’une surveillance active de la pandémie du covid-19 depuis mars 2020, la livraison de l’usine d’eau potable CimGabon 2 à Ntoum et l’inauguration d’un centre de formation professionnel multisectoriel à Nkok en 2021. A l’inverse, « pas moins de 6 secteurs regroupant 8 promesses du Premier ministre ont un bilan quasiment nul », souligne le rapport.

AU chapitre des nombreuses promesses non tenues, les auteurs citent en bonne place les « promesses d’ouverture d’une école d’infirmières avant la fin de l’année 2020 à Libreville, du lancement du Centre des métiers du transport et de la logistique d’Akanda avant la fin de l’année 2020, de la création de 5000 emplois entre octobre 2020 et octobre 2021 par la mise en place deux nouvelles zones économiques spéciales à Lambaréné et Franceville ».

Mais aussi, « l’activation des mécanismes de financement des collectivités locales tels que le Fonds d’Initiatives Départementales (FID), de la réforme de l’Université des Sciences de la Santé (USS), de la mise en place des formations en ingénierie médicale dans les établissements technologiques du pays, des actions en faveur d’une meilleure couverture vaccinale, de la lutte contre le paludisme, le VIH Sida, la tuberculose et les autres maladies parasitaires ».

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article