L'info en bref...

Mali : Le secrétaire d’État américain Blinken s’inquiète d’une probable présence du groupe Wagner

Mali : Le secrétaire d’État américain Blinken s’inquiète d’une probable présence du groupe Wagner
Mali : Le secrétaire d’État américain Blinken s’inquiète d’une probable présence du groupe Wagner © 2021 D.R./Info241

Moov Africa

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken s’est inquiété samedi d’une probable présence du groupe Wagner au Mali, pays secoué par une grande instabilité politique et des attentats terroristes. Le chef de la diplomatie américaine s’est exprimé lors d’un point de presse à Dakar tenue le cadre de sa tournée africaine (15-20 novembre). « Il serait particulièrement malheureux que des acteurs extérieurs s’engagent en rendant les choses encore plus difficiles et compliquées. Je pense en particulier au groupe Wagner », a indiqué Blinken lors du point de presse conjoint avec la ministre sénégalaise des Affaires étrangères Aissata Tall Sall.

Considérant le Mali comme « un pivot pour la stabilité future au Sahel », Blinken s’est dit préoccupé par « l’extrémisme et le terrorisme qui étendent des tentacules dans la région ». « Nous sommes disposés à soutenir le Mali mais le Mali doit se remettre sur la voie de la transition telle qu’elle est déterminée par la CEDEAO », a-t-il, par ailleurs, souligné, assurant que l’assistance de son pays va reprendre dès la mise en place d’un gouvernement élu démocratiquement.

« Nous sommes solidaires avec la CEDEAO pour l’organisation d’élections démocratiques qui devraient se tenir d’ici à février prochain », a ajouté Blinken. Le Mali est sous le coup de sanctions de la Cédéao et d’une forte pression de la communauté internationale pour la tenue des élections au début de l’année 2022.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève