Front social

Makokou : les commerçants en grève générale contre les mesures restrictives Covid-19

Makokou : les commerçants en grève générale contre les mesures restrictives Covid-19
Makokou : les commerçants en grève générale contre les mesures restrictives Covid-19 © 2021 D.R./Info241

Makokou, le chef-lieu de la province de l’Ogooué-Ivindo, a des allures de ville morte ce mardi. L’ensemble des commerçants installés dans cette capitale Ogivine ont unanimement décidé de lancer un cri d’alerte à l’opinion nationale conséquemment aux désagréments et nombreux « abus d’autorité » dont ils sont victimes depuis que les autorités ont corsé les mesures restrictives liées à la lutte contre la propagation du Covid-19.

News sur WhatsApp

Prévu se tenir sur 48h, aujourd’hui et demain mercredi, le mouvement d’humeur déclenché à Makokou par cette composante très importante de l’économie informelle, qui plus a durement été impactée par lesdites mesures depuis 1 an, pourrait se voir propagé dans d’autres villes du Gabon. Une éventualité, si elle est amplifiée, pourrait mettre encore plus de pression sur le gouvernement.

Une ville aux allures de ville morte

« Nous sommes dépassés et plus que désabusés par le traitement qui nous est réservé par madame le gouverneur et sa suite. Non seulement nous sommes tenus de fermer nos petites activités dès 17h, peu avant l’heure officielle retenue par les autorités nationales, mais une véritable chasse à l’homme est faite en pleine journée contre toute personne qui ose ouvrir son petit bar pour se faire de quoi acheter un kilo de poisson à ses enfants. Alors que nous ne dérangeons personne », s’est insurgé un commerçant joint au téléphone.

Un autre magasin fermé en guise de protestation

Avant d’ajouter : « Pire encore, nous éprouvons le plus grand mal aujourd’hui à faire acheminer nos marchandises de Libreville jusqu’ici le même jour et en état frais. Simplement parce qu’il est impossible pour un semi-remorque ou même un Canter parti de la capitale d’arriver ici avant 18h après avoir parcouru près de 500 kilomètres. Alors, face à tout cela, nous disons qu’on en a marre », a-t-il déploré.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article