Tour préliminaire

Ligue des champions CAF : c’est déjà fini pour Stade Mandji, champion du Gabon !

Ligue des champions CAF : c’est déjà fini pour Stade Mandji, champion du Gabon !
Ligue des champions CAF : c’est déjà fini pour Stade Mandji, champion du Gabon ! © 2022 D.R./Info241

L’aventure africaine s’est arrêtée dimanche à Abuja (Nigeria) pour le champion en titre du Gabon : l’Association omnisport Stade Mandji. Le club de la ville de Port-Gentil a été éliminé hier après-midi par 1-0 par Plateau United. Match comptant pour le tour préliminaire de la ligue des champions de la Confédération africaine de football (CAF).

Info241 sur Whatsapp

Le rêve était certainement trop grand pour le Stade Mandji en coupe africaine des clubs champions. Le seul représentant du Gabon à cette compétition vient d’être éjecté par Plateau United, le vice-champion de la première League nigériane le 18 septembre dernier. Après avoir concédé le match nul (2-2) à domicile il y a un peu plus d’une semaine à Franceville (Haut-Ogooué), Stade Mandji n’était pas en position de force.

Un match hors de portée

En effet, le match retour qui s’est joué au stade Sani Abacha d’Abuja au lieu de Jos, a été une véritable leçon de football offerte par les joueurs du Plateau United aux poulains d’Alain Mandrault qui ont été battus 1-0 grâce notamment à l’unique but inscrit par Hoggai Katoh à 63e minute. Une triste désillusion pour l’équipe chère à la mairie de Port-Gentil. Et pourtant les footballeurs du Stade Mandji pensaient arracher la qualification dans la mesure où la première mi-temps leur a permis de conserver leurs goals vierges (0-0).

Mais la détermination, la niaque et le sursaut d’orgueil pour venir à bout de cette équipe nigériane manquaient chez Stade Mandji. Et donc grâce à cette courte victoire des nigérians, ces derniers vont au second tour préliminaire. Malheureusement pour l’équipe gabonaise, cette défaite n’est tout autre que le résultat d’un mauvais arbitrage. C’est du moins ce qu’a laissé entendre Alain Mandrault le coach du Stade Mandji lors de la conférence de presse après match.

Un arbitrage et problème de financement

« Je n’aime souvent pas parler des arbitres, mais cette fois-ci je dois vous dire que l’arbitre n’était en notre faveur », a-t-il fait savoir amèrement. Le staff technique pointe du doigt les plus hautes autorités, en tête desquelles la tutelle. Et pour cause, l’unique représentant du Gabon à cette compétition continentale, n’a pas pu rentrer en possession de son enveloppe de champion du Gabon. Ce qui lui aurait certainement permis de mieux se préparer. Rappelons le, le champion du Gabon avait fait passer un communiqué sur sa page Facebook, annonçant être prêtre à jeter l’éponge.

Après avoir remporté le championnat national de première division, le club de la capitale économique était normalement dans ses droits. Celui de recevoir de la part du ministère le trophée de champion et une enveloppe de 80 millions. Malheureusement, le champion n’a reçu que le trophée. Seule la prime de champion aurait été versée. Dans toute cette affaire, il était question que la tutelle ainsi que la fédération (FEGAFOOT) apportent leur contribution multiforme à la seule l’équipe représentant le Gabon. Rien n’a été fait.

C’est seulement 6 jours avant le début de la compétition, que les autorités ont bougé le petit doigt en décaissant 30 des 80 millions censés rentrer dans les caisses du Stade Mandji. Malgré cette préparation tronquée due au manque d’argent, la marche a été très haute et la mission difficile à atteindre. Stade Mandji peut toutefois se consoler avec son titre de champion du Gabon. Le mois prochain ce serait certainement avec beaucoup de regrets et de chagrins qu’ils vont retrouver le championnat national de football.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article