Clicky


Crise

Les opérateurs maritimes asphyxiés, songent à une nouvelle hause des tarifs Libreville-Port-Gentil

Les opérateurs maritimes asphyxiés, songent à une nouvelle hause des tarifs Libreville-Port-Gentil
Les opérateurs maritimes asphyxiés, songent à une nouvelle hause des tarifs Libreville-Port-Gentil © 2022 D.R./Info241

Les usagers du transport maritime au Gabon pourraient encore voir leur facture augmenter sur la ligne Libreville-Port-Gentil. Logimar 241, N.G.V SAS et bien d’autres sont remontées depuis plusieurs mois contre le gouvernement. Ces sociétés de transport maritime déclarent la guerre au gouvernement si leur situation n’est pas prise en compte. Elles souhaitent en effet, un soutien de la part de l’État par le rabais du prix du carburant à hauteur de 450 francs CFA comme c’est le cas pour la compagnie nationale de navigation intérieure et internationale (CNII).

Moov Africa

Selon elles si leurs préoccupations ne sont pas satisfaites dans les plus brefs délais, celles-ci procéderont purement et simplement à la cessation de leurs activités. Dans une correspondance adressée aux plus hautes autorités il y a quelques mois, ces entreprises crient à l’aide. « Suite aux augmentations récurrentes du prix du gasoil qui est passé le 31 décembre 2021 au 1er septembre 2022 de 630 francs à 1 145 francs, nous sollicitons un accompagnement par la réduction du prix du carburant à 450 francs CFA au même titre que la CNNII », précisent ces opérateurs économiques.

Parmi leurs préoccupations, figurent certaines facilités douanières leur permettant de se procurer des articles de rechange pour leur maintenance mécanique. Mais aussi, l’établissement d’un forfait des opérations au niveau du port Môle à Libreville. Car la survie de ces entités de navigation maritime en dépend ainsi que la préservation des emplois. « Ici il est question de notre survie. Et si rien n’est fait, nous ne tarderons pas à mettre fin à nos activités avant de dresser un bilan. C’est inéluctable ! », affirment-elles.

Il faut dire que pour se rendre à Libreville par voie maritime, les populations continuent de claquer 35 000 FCFA en classe économique et 50 000 FCFA en classe affaires. Cette situation pourrait bien évidemment connaître une augmentation drastique les prochains jours si rien n’est fait. Un rajout de 5 000 pour chaque classe est prévu par les opérateurs économiques. L’État est donc sommé d’agir très rapidement enrayer une inflation devant très galopante dans le pays.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article