Clicky


Discipline

Le gouvernement gabonais prend un décret pour discipliner les agents de police

Le gouvernement gabonais prend un décret pour discipliner les agents de police
Le gouvernement gabonais prend un décret pour discipliner les agents de police © 2022 D.R./Info241

Les autorités gabonaises veulent mieux encadrer la discipline, l’éthique et la déontologie au sein des forces de police nationale. C’est le sens du projet de décret pris ce lundi en conseil des ministres portant approbation du règlement de discipline générale des
policiers gabonais. Un décret pour lutter visiblement contre les errements enregistrés par les autorités et décriés par la population.

Moov Africa

Le conseil des ministres a statué ce 28 novembre sur un projet de decret du ministère de l’Intérieur portant approbation du règlement de discipline générale des personnels des forces de police nationale. Selon le communiqué final des travaux de conseil, le texte prévoit de fixer les modalités de mise en œuvre des textes régissant la discipline au sein de ce corps.

Ainsi, tout policier en position d’activité ou de disponibilité devra observer un ensemble de valeurs que sont le respect et l’observation des règles de discipline, d’éthique et de déontologie ; l’élévation du niveau de performance dans l’exécution des missions et, le maintien de la cohésion et de l’esprit de corps, précise le communiqué final du conseil des ministres.

En clair, le futur décret « énonce les devoirs et responsabilités du policier en sa qualité de citoyen et agent, les règles de conduite professionnelles auxquelles sont astreints les policiers, les conditions de port de l’uniforme et de tenue civile, ainsi que l’ensemble
des dispositions encadrant le régime de récompenses
 », conclu le communiqué.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article