Téléphonie

Le Gabon franchit la barre de 3 millions d’abonnés de téléphonie mobile

Le Gabon franchit la barre de 3 millions d’abonnés de téléphonie mobile
Le Gabon franchit la barre de 3 millions d’abonnés de téléphonie mobile © 2021 D.R./Info241

Le secteur de la téléphonie se porte à merveille au Gabon. Selon une enquête de la Direction générale de l’Economie et de la Politique fiscale (DGEPF) basée sur les données recueillies auprès des deux opérateurs mobile, Moov Africa Gabon Telecom et Airtel Gabon, le Gabon a déjà franchit le cap des 3 millions d’abonnés au mobile au premier semestre de l’année 2021.

Moov Africa

Le Gabon continue ainsi d’enregistrer une hausse des personnes connectées via leur mobile. Au 30 juin 2021, le pays comptait 3 122 000 abonnés mobile contre 2 791 000 à la même période en 2020 soit un bond de 11,8%. Les recettes des deux opérateurs ne connaissent pas la crise. Leurs chiffres d’affaires est en hausse de 4,3% passant ainsi de 102,60 milliards à 106,98 milliards de FCFA.

Les données au premier semestre 2021

Mais c’est le nombre d’abonnés au téléphonique fixe qui connait un bon fulgurant de 31,9% passant ainsi de 23 000 à 31 000 foyers. L’internet mobile est aussi en hausse. Le nombre d’utilisateurs gabonais en mobilité internet est ainsi passé 1,89 million à 2,22 millions soit 17,5% de progression. L’internet haut débit a aussi fait plus d’adeptes durant les 6 premiers mois de l’année passant de 20 000 abonnés l’année dernière à 24 000.

Des chiffres relativement bas tout de même en comparaison à l’internet mobile en raison notamment de l’urbanisation des villes. Les deux principaux opérateurs mobile ont vu tout de même leurs chiffres d’affaires dégraissés de 0,8%. A fin 2020, ils affichaient 57,55 milliards de recettes globales contre seulement 53,26 milliards à juin 2021.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article