Bras de fer

Kangagate : Mécontente de la décision de la CAF sur Guelor Kanga, la FECOFA fait appel !

Kangagate : Mécontente de la décision de la CAF sur Guelor Kanga, la FECOFA fait appel !
Kangagate : Mécontente de la décision de la CAF sur Guelor Kanga, la FECOFA fait appel ! © 2021 D.R./Info241

La Fédération congolaise de football association (FECOFA) continue de ne pas digérer la décision rendue mercredi par le jury disciplinaire de la CAF sur sa plainte contre le milieu de terrain gabonais Guelor Kanga. Jusqu’au-boutiste, elle a fait appel hier du rejet de sa plainte tout en promettant de saisir les « instances supérieures » si jamais elle n’obtenait pas gain de cause. Une position qui s’assimile désormais à son statut de mauvais perdant des éliminatoires de CAN et des décisions rendues par la CAF.

Moov Africa

Lire aussi >>> Le jury disciplinaire de la CAF douche les accusations de la RD Congo sur Guelor Kanga

La RD Congo n’accepte toujours pas le rejet de sa plainte sur le joueur gabonais, d’origine congolaise, Guelor Kanga Kaku. Dans un communiqué publié hier sur son site internet, la FECOFA annonce avoir fait appel de la décision rendue le 26 mai par le jury disciplinaire de la CAF, ce qui est tout à fait son droit. Mais là où le bas blesse, c’est qu’elle menace de pas s’en tenir à la future décision attendue face à son recours ne permet pas au pays d’avoir gain de cause.

"La Fédération Congolaise de Football Association vient d’interjeter l’appel à la Confédération Africaine de Football suite à la décision rendue le mercredi 26 mai 2021 par le Jury Disciplinaire de la CAF sur la dénonciation de l’éligibilité du joueur Kiaku Kiaku Kiangani dit « Guelor Kanga Kaku » faite par la Fecofa", martèle le communiqué de l’instance de football congolaise. Avant de menacer : "Au cas où la RDC n’obtient pas gain et cause à la CAF, elle saisira les instances supérieures concernant ce dossier d’usurpation de la nationalité congolaise".

Un feuilleton qui promet de continuer à empoissonner les relations jusque-là fraternelle entre le Gabon et la RD Congo sur le plan sportif. La partie congolaise promettant donc de pas se plier à la décision à venir concernant son appel si celle-ci ne lui est pas favorable. Une absence de fairplay sportif qui pourrait ainsi s’étendre sur le plan juridique avec cette levée de bouclier qui cache mal la frustration de la partie congolaise souhaitant à tout pris avoir raison dans cette affaire.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article