CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Portrait

John Joseph Mbourou, l’une des plus grandes voix de la radio et de l’audiovisuel gabonais

John Joseph Mbourou, l’une des plus grandes voix de la radio et de l’audiovisuel gabonais
John Joseph Mbourou, l’une des plus grandes voix de la radio et de l’audiovisuel gabonais © 2021 D.R./Info241

Parmi les pionniers de la sphère audiovisuelle et radiophonique gabonaise, le nom de John Joseph Mbourou (1944-2021) reste une référence. Au fil des années, cet homme rigoureux et doté d’un professionnalisme à toute épreuve, s’est illustré de manière significative dans le monde de la communication en terre gabonaise. L’avènement de la radio panafricaine « Africa N°1 » a révélé au monde en général et en Afrique en particulier, des talents prodigieux et émérites de la trempe de sieur Mbourou.

Info241 sur Whatsapp

Partisan de l’effort et adepte de la culture du travail bien fait et du résultat, John Joseph Mbourou était de ces hommes dont la perfection est l’objectif permanent, repoussant les limites quotidiennes de son labeur pour davantage des rendus probants et admiratifs. Le journalisme pour lequel il s’était énamouré fut l’une des plus grandes passions de sa vie, tant il adorait les contours didactiques. L’animation télévisuelle dans son aspect persuasif et éducatif avait aussi entretenu la légende de ce grand homme de médias.

L’illustre disparu

Il aura été au début de sa carrière journalistique, une valeur sûre et un acteur prépondérant de la station de radio « Radio Gabon » appartenant à la Radiotélévision gabonaise (RTG) créée en 1963 devenue depuis 2011, le Groupe Gabon télévisions. Nous retraçons dans les lignes qui suivent, le parcours de cette icône du journalisme gabonais dont la bienveillance, l’humilité, la vaillance et l’abnégation ont sans cesse émerveillé ceux qui le côtoyaient.

 Naissance

C’est le 1er juin 1944 que Marcelle Ogouma naquit John Joseph Mbourou. Son père avait pour nom Joachim Aywuégo Mutongo. C’est dans la province du Moyen-Ogooué précisément dans la ville de Lambaréné que vint au monde Joseph Mbourou.

 Parcours scolaire et formation professionnelle

John Joseph Mbourou débute ses études primaires dans l’Ogooué-Maritime notamment à l’Ecole catholique Saint-Louis de Port-Gentil. Il les finira au sein de la capitale gabonaise, Libreville, à la prestigieuse école « Montfort ». Il y sort nantis de son Certificat d’études primaires élémentaires (CEPE). Admis en classe de 6ème, c’est au collège Bessieux que le jeune Mbourou poursuit ses études secondaires. Elles prendront fin en classe de 3ème après l’obtention de son Brevet d’études du premier cycle (BEPC).

Tombant sous le charme de la profession journalistique dans son domaine radiophonique, John Joseph Mbourou rejoint « Radio Gabon » après avoir été retenu lors du concours d’entrée à ladite station de radio. Il est envoyé en stage à l’Office de radiodiffusion télévision française (ORTF) en 1964 puis rejoint le Sénégal dans laquelle il peaufine sa formation à l’école du journalisme de Dakar. C’est finalement en France, à l’université de Bordeaux, que John Joseph Mbourou bouclera sa formation après l’obtention d’un Diplôme d’études approfondies (DEA) en communication.

 Carrière professionnelle

John Joseph Mbourou commence son aventure journalistique en 1969 à Radio Gabon. Au fil du temps, celui qu’on appelait affectueusement « John John » ou encore « le maestro » se fait remarquer par sa prestance et sa voix à la radio. Son travail est salué de tous et il s’attire la sympathie et la reconnaissance du monde radiophonique gabonais. « Le maestro » marque encore plus les esprits au milieu des années 1980 dans l’émission politique à succès « Les dossiers de la RTG » pour laquelle il fut l’un des premiers à en en assurer l’animation.

En 1977, la Radiotélévision gabonaise devient la RTG 1 après la création d’un second canal du nom de RTG 2 suite à l’introduction de la couleur dans les programmes télévisuels gabonais qui étaient jusque-là en noir et blanc. C’est fort de sa compétence avérée et de son expérience télévisuelle et radiophonique que John Joseph Mbourou est repéré par les plus hautes autorités pour qu’il lui soit confié les rênes de la programmation d’une station de radio à la portée internationale.

En 1981, une nouvelle station de radio franco-africaine est mise en service, il s’agit de la radio panafricaine « Africa n°1 » nouvellement dénommée « Africa Radio » depuis 2019. Deux ans après sa création, John Joseph Mbourou y est nommé directeur de l’information. De 1982 à 1994, il dirigera les programmes de cette station de radio panafricaine qui deviendra avec le temps, l’une des dix plus grandes rédactions des stations de radio francophones et l’une des cinq plus grandes en Afrique.

La transmission n’étant pas seulement faite par ondes électromagnétiques, c’est fort de cet enseignement que Joseph Mbourou s’empressa d’encadrer la jeune garde de journalistes d’Africa n°1, à qui il transmis sa passion et son acharnement du travail de qualité. Ses collaborateurs, de tout âge, lui vouait une admiration et un respect des plus nobles car sa simplicité et son dévouement à l’emploi étaient ahurissants. En 1994, John Joseph Mbourou devient le directeur général de la RTG 1. Toujours au centre de la rédaction, des nouvelles émissions voient le jour sous sa mandature, enrichissant encore plus la grille des programmes télévisuels de la « chaîne numéro 1 » gabonaise.

 Carrière politique

Directeur général de la RTG 1 durant deux ans, John Joseph Mbourou décide de se lancer en 1996 dans l’arène politique. Il se présente lors des élections législatives prévues la même année et se fait élire dans sa ville natale, la commune de Lambaréné ; c’est d’ailleurs Paul-Marie Gondjout, opposant gabonais et ex membre de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) dorénavant appelé depuis 2018 Centre gabonais des élections (CGE), qui fut son directeur de campagne. Après que son mandat de député prit fin, John Joseph Mbourou siègera au Conseil d’Etat durant six longues années, période pendant laquelle il fut aussi le chargé de mission du président de la République.

En 2013, John Joseph Mbourou siège au Conseil national de la communication (CNC) devenu depuis 2018 la Haute autorité de la communication (HAC). Il est pour l’occasion réuni avec d’autres anciens hommes de média célèbres, au sein de la « Commission de réflexion sur l’état du journalisme au Gabon ». Accablé par l’âge et soucieux de sa vie en famille, John Joseph Mbourou se fait plus discret. Ce n’est qu’en 2016 qu’il anima une émission politique consacrée à l’élection présidentielle d’août 2016 sur les antennes d’une chaîne de télévision privée de Côte-d’Ivoire, l’une de ses dernières apparitions en public si ce n’est la dernière.

 Fin d’émission

John Joseph Mbourou émet les dernières ondes de son existence dans un établissement sanitaire privé de Libreville dans la nuit du 3 au 4 septembre 2021. Il était âgé de 77 ans.

C’est à Lambaréné, la terre de sa naissance, qu’il fut inhumé le 25 septembre 2021. La veille à Libreville, il reçut des hommages mérités et chaleureux de ses anciens collaborateurs et collègues.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article