CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Après les propos de Macron

Crise franco-malienne : L’ambassadeur de France au Mali convoqué par Bamako

Crise franco-malienne : L’ambassadeur de France au Mali convoqué par Bamako
Crise franco-malienne : L’ambassadeur de France au Mali convoqué par Bamako © 2021 D.R./Info241

Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, a convoqué, mardi, l’ambassadeur de France au Mali, a annoncé le ministère dans un communiqué. ’’Ce mardi 5 octobre courant, S.EM, Abdoulaye Diop, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a convoqué l’ambassadeur de France au Mali, suite aux propos inamicaux et désobligeants tenus par Monsieur Emmanuel Macron, président de la République française, sur les institutions de la République du Mali’’, indique le communiqué.

Info241 sur Whatsapp

Le document explique que le ministre a signifié au diplomate français l’indignation et la désapprobation du gouvernement du Mali et élevé une vive protestation contre ces propos "regrettables, qui sont de nature à nuire au développement de relations amicales entre nations". ’’Aussi, le ministre a invité les autorités françaises à la retenue, en évitant des jugements de valeur et appelé à une approche constructive basée sur le respect mutuel, en vue de se concentrer sur l’essentiel, notamment la lutte contre le terrorisme dans le Sahel", ajoute-t-on.

Pour rappel, le Président français a indiqué, ce mardi, que « l’armée française n’a pas à se substituer au non-travail (...) de l’État malien  ». Il a en outre, souligné « qu’on ne peut pas demander à nos soldats de remplacer ce qui est le travail de votre État  ». « Nous ne sommes pas le peuple à sa place », a-t-il ajouté, plaidant que « vous ne pouvez pas bâtir l’histoire d’un peuple en agissant depuis l’extérieur et en se substituant à sa souveraineté  ». Le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, a en outre, réitéré la disponibilité du gouvernement à bâtir avec les partenaires qui le souhaitent, des relations sincères et concertées, respectant le principe de non-ingérence conformément aux aspirations légitimes du peuple malien.

Par ailleurs, le général Laurent Michon, commandant en chef de l’opération Barkhane a été reçu par le ministre malien de la Défense, le colonel Sadio Camara. Il a été surtout question de la réorganisation du dispositif militaire français sur le terrain. Le général Michon a indiqué qu’en cas d’attaques jihadistes dans l’une des trois localités du nord du Mali que les troupes françaises s’apprêtent à quitter, "nous avons la possibilité, qui est inchangée en volume et en délai, d’envoyer un appui aérien".

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article