Vaccination de masse

Covid-19 : Ali Bongo promet la fin de certaines mesures impopulaires à la mi-2022 si...

Covid-19 : Ali Bongo promet la fin de certaines mesures impopulaires à la mi-2022 si...
Covid-19 : Ali Bongo promet la fin de certaines mesures impopulaires à la mi-2022 si... © 2022 D.R./Info241

C’est l’annonce faite vendredi soir par Ali Bongo à ses compatriotes qui n’en peuvent plus des mesures impopulaires de riposte contre la propagation de la pandémie de coronavirus au Gabon en vigueur depuis 2 ans avec des fortunes diverse. Une nouvelle fois, Ali Bongo a annoncé un probable retour à la « vie normale » et la fin de ces mesures gouvernementales pour le milieu de l’année 2022 à condition que les Gabonais acceptent de se vacciner massivement. Parmi eux le couvre-feu qui perdure et l’accès à certains lieux publics et évènements.

Info241 sur Whatsapp

Ali Bongo continue de prêcher pour la vaccination massive des gabonais. Après avoir tenté de l’imposer insidieusement dans deux arrêtés dont un annulé par la Cour constitutionnelle, Ali Bongo croit en cette « arme redoutable » qui protègerait selon lui contre le « redoutable » coronavirus dont les variants abondent. Des affirmations qu’il a renouvelées hier dans son traditionnel discours à la nation aux gabonais à l’orée de l’année 2022.

Une vaccination à la ramasse

« Face au virus qui a muté et s’est transformé au cours de l’année 2021, la donne a changé. Le rapport de force s’est inversé. Nous disposons désormais d’une arme. D’une arme redoutable. Une arme qui protège. Cette arme, c’est le vaccin », s’est grandement avancé Ali Bongo visiblement confiant sur les effets bénéfiques des vaccins qui ne protègent pourtant que relativement contre les formes graves du Covid-19 mais pas du virus lui-même.

Alors qu’il avait déjà promis un retour à la normale lors d’un précédent discours à la nation si 60% de la population recourrait enfin à la vaccination qui a longtemps piétiné, Ali Bongo a renouvelé sa manœuvre. Selon les données officielles, depuis le 23 mars 2021 la vaccination n’a séduit que 12% de la population. Mais Ali Bongo y croit dur comme fer : « il nous faut aller plus loin, beaucoup plus loin, pour obtenir une plus grande couverture vaccinale ».

Le vaccin, condition sine qua non

Tout en félicitant que « Depuis une quinzaine de jours, la dynamique vaccinale s’est fortement accélérée. C’est une excellente nouvelle. Car si la vaccination continue de progresser comme c’est le cas aujourd’hui, les mesures de restriction qui limitent notre mobilité sociale, comme le couvre-feu, l’accès limité ou sous conditions à certains lieux publics ou certains évènements, seront levées plus rapidement que prévu », a pronostiqué Ali Bongo.

Avant d’avancer une date de probable levée de certaines mesures impopulaires : « Possiblement entre le mois d’avril et le mois de juin de l’année à venir, en fonction bien évidemment, de la donne sanitaire du moment ». Une nouvelle promesse de retour à la « normale » qui faut prendre avec de grosses pincettes car comme la précédente, elle est fonction de l’évolution de la situation sanitaire du pays qui connait déjà une 4e vague de contamination au Covid-19 avec une flambée de nouveau cas.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article