L'info en bref...

Burkina Faso : le président de la transition décide de garder son salaire de capitaine

Burkina Faso : le président de la transition décide de garder son salaire de capitaine
Burkina Faso : le président de la transition décide de garder son salaire de capitaine © 2022 D.R./Info241

Info241 sur Whatsapp

« Le président de la Transition, le capitaine Ibrahim Traoré, a décidé de garder son salaire de Capitaine », a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement Jean Emmanuel Ouédraogo à l’issue du Conseil des ministres ajoutant que le Chef de l’Etat a pris cette décision pour « montrer cet esprit de sacrifice qui doit habiter chacun des Burkinabè dans la situation actuelle de notre pays ». Il a expliqué que lors du Conseil des ministres le gouvernement a adopté un décret portant rémunération du Chef de l’Etat, du Premier ministre, des Présidents d’institution et des membres du gouvernement.

« A ce niveau, le Conseil des ministres a décidé de l’abrogation du décret d’avril 2022 », pris par le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba augmentant les salaires du Président et des membres du gouvernement. A cette époque les salaires des ministres étaient estimés à plus de deux millions de FCFA (plus de 3.000 dollars). L’abrogation de ce décret consacre le retour aux dispositions du décret de 2008 qui fixait les salaires des membres du gouvernement entre 1 155 000 FCFA (1800 dollars) et 1 205 000FCFA (1900 dollars).

Le porte-parole du gouvernement a aussi expliqué que dans cette même dynamique, les ministres ont décidé de consacrer 50% de leurs salaires du mois de novembre à la Caisse nationale de solidarité au profit des personnes en difficulté notamment les personnes déplacées internes. Cette décision du Président et des ministres est saluée par les internautes burkinabè qui y voient des prémices de « sincérité et de volonté » de la part des nouvelles autorités dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Âgé de 34 ans, Traoré conduit une transition politique de 21 mois, à compter du 02 octobre, selon la charte de la transition qui précise que le capitaine n’est pas éligible à l’élection présidentielle qui sera organisée en 2024. Fin octobre, Traoré avait déjà lancé le recrutement de 50 mille combattants volontaires pour la défense de la patrie (VDP, supplétifs de l’armée) pour épauler l’armée dans la lutte contre le terrorisme.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève