Absorption partisane

Boulimique, le parti d’Ali Bongo veut absorber 2 partis gazelles de la majorité présidentielle

Boulimique, le parti d’Ali Bongo veut absorber 2 partis gazelles de la majorité présidentielle
Boulimique, le parti d’Ali Bongo veut absorber 2 partis gazelles de la majorité présidentielle © 2021 D.R./Info241

Ali Bongo continue de régler les affaires internes de son parti au palais présidentiel. Ce mercredi, il a reçu les responsables des Sociaux-démocrates gabonais (SDG, majorité) et du Rassemblement pour la restauration des valeurs (RV, majorité) pour leur vendre l’idée d’un rapprochement. Deux partis créés sous la houlette de l’ancien directeur de cabinet présidentiel, Brice Laccruche Alihanga (BLA), tombé en disgrâce et jeté en prison pour des faits de corruption présumés.

Moov Africa

Ali Bongo continue de récupérer peu à peu, à son compte, l’œuvre politique de son ancien collaborateur et stratège politique BLA, jeté en prison en décembre 2019. Cette fois, le patron du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1968) vise les partis gazelles de la majorité que sont les SDG et le RV. Des partis écran créés par son ancien « messager intime » Brice Alihanga Fargeon pour concurrence le PDG durant les législatives de 2018.

« J’ai reçu ce mercredi à la Présidence des responsables politiques de tous bords, de la majorité comme de l’opposition, pour un dialogue franc et constructif », indique Ali Bongo sur sa page Facebook après avoir rencontré les leaders de ces deux formations qui comptent des élus à l’Assemblée nationale et au Sénat. Ce, alors que le PDG détient déjà à lui seul, le contrôle absolu des deux chambres parlementaires avec plus de 80% des élus ou personnalités nommées là encore par Ali Bongo, notamment au Sénat.

Ali Bongo continue de faire ses courses dans les rangs des partis de l’échiquier politique national. Après avoir absorbé Démocratie Nouvelle (opposition modérée) de l’opposant Réné Ndemezo’Obiang, le parti présidentiel gabonais n’en finit pas d’être boulimique avec l’absorption annoncée de ces deux partis gazelles. De plus, Ali Bongo et son parti continuent de lorgner ses anciens membres passés dans l’opposition. La preuve que ces « brebis » égarées dans l’opposition sont d’une importance capitale pour le pouvoir incarné par Ali Bongo à la recherche de prise de guerre contre son rival Jean Ping.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article