Fonction honorifique

Ali Bongo se cherche désespérément un vice-président pour le Gabon après deux ans !

Ali Bongo se cherche désespérément un vice-président pour le Gabon après deux ans !
Ali Bongo se cherche désespérément un vice-président pour le Gabon après deux ans ! © 2021 D.R./Info241

Le 21 mai 2021, cela fera deux ans que le Gabon n’a plus de vice-président. C’est plus que le temps qu’a passé Pierre-Claver Maganga à cette fonction. Une obligation constitutionnelle qui n’embarrasse aucunement Ali Bongo bien qu’il ait fait sauté ce verrou lors de la révision constitutionnelle du 30 décembre 2020. Interrogé par Jeune Afrique, Ali Bongo a de nouveau promis se faire assister dans ses lourdes fonctions par un nouveau vice-président. Un vide entretenu volontairement à l’image de son premier mandat où il avait royalement snobé cette fonction sans y pourvoir. Un choix aussi long à faire ?

News sur WhatsApp

Lire aussi >>> Allô Constitution ? Ali Bongo se refuse toujours à nommer un vice-président au Gabon !

Ali Bongo pourrait nommer dans les prochains jours, un nouveau vice-président de la République. C’est en tout cas la promesse faite lors d’une interview publiée le 29 mars dans les colonnes de l’hebdomadaire Jeune Afrique. Une fonction restée vacante durant l’ensemble du premier septennat d’Ali Bongo malgré l’obligation constitutionnelle qu’elle renforme. Une autre façon de juger du respect de celle-ci par celui qui est... censé la faire respecter et en être le garant.

Il faut reconnaitre à sa décharge que la fonction de vice-président du Gabon est une véritable coquille vide administrative. Le vice-président n’ayant que les fonctions que voudrait bien lui attribuer, au gré de ses envies, le chef de l’Etat. C’est d’ailleurs à ce jeu de parent pauvre qu’avait dû se résoudre l’unique vice-président d’Ali Bongo, Pierre Claver Maganga Moussavou. Une nomination consentie uniquement au sortie de la crise-post-électorale où l’ancien maire de Mouila avait mouillé sa chemise pour sauver le soldat Ali Bongo de ses assaillants de l’opposition radicale de Jean Ping.

« La question sera réglée dans les plus brefs délais », a indiqué Ali Bongo à l’hebdomadaire panafricain. Avant de promettre : « J’ai actuellement à l’étude plusieurs profils ». Qui sont donc ces heureux « profils » qui patientent toujours sur la table d’Ali Bongo ? Pourquoi cette décision est si longue à prendre pour un collaborateur qui n’aura au finish que des fonctions honorifiques ? Autant de questions que seul le maitre des horloges Ali Bongo peut répondre. « Mon choix sera connu rapidement », a-t-il finalement promis.

Le compte à rebours de cette annonce est donc lancé depuis dimanche dernier, jusqu’à l’annonce effective de cette nomination même si depuis le 30 décembre 2020, Ali Bongo peut ou pas désormais se choisir un vice-président pour l’assister dans ses charges. Rappelons que le seul vice président choisi par Ali Bongo n’aura tenu que l’espace d’un an et 9 mois à ses cotés. De quoi faire planer le doute sur la durée en fonction du futur promu qui devra marcher entre les œufs du palais présidentiel confié à « l’extrêmement compétent » qu’est le fils d’Ali Bongo, Noureddin Valentin.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article