Promotion présidentielle

A peine viré pour incompétence, Armel Bounda Balonzi promu à la tête du FANER par Ali Bongo !

A peine viré pour incompétence, Armel Bounda Balonzi promu à la tête du FANER par Ali Bongo !
A peine viré pour incompétence, Armel Bounda Balonzi promu à la tête du FANER par Ali Bongo ! © 2022 D.R./Info241

Ali Bongo continue de manier à la perfection la carotte et le bâton contre ses collaborateurs chevronnés. Après avoir viré du gouvernement le 12 septembre dernier son ministre des Travaux publics, de l’Equipement et des Infrastructures, Léon Armel Bounda Balonzi, et dissout ce ministère, le président gabonais a finalement décidé de se raviser et d’entendre raison. Lors du conseil des ministres de jeudi, le limogé a été promu à la tête du conseil d’administration du Fonds autonome national d’entretien routier (FANER). Une promotion plutôt surprenante au regard des mobiles à l’origine de son éviction du gouvernement.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> Dans une colère noire, Ali Bongo dissout le ministère des Travaux publics au Gabon

Un mois après son éviction et la dissolution du ministère gabonais des Travaux publics, Ali Bongo a finalement changé d’avis sur les compétences avérées de Léon Armel Bounda Balonzi. De paria du gouvernement, l’ex ministre a finalement convaincu Ali Bongo de l’avoir trop vite jugé et de l’avoir éjecté trop brutalement du gouvernement Ossouka Raponda en le taxant à demi-mot d’incompétent notoire. C’est le sens à donner à son retour en grâce du mis en cause au FANER, la nouvelle version du FER.

Le désormais haut cadre du FANER

En effet, selon le compte rendu du conseil des ministres de ce 13 octobre, Ali Bongo a promu son ex ministre viré pour absence de résultats, aux prestigieuses fonctions de président du conseil d’administration du FANER, un démembrement public en charge de l’entretien routier sur l’ensemble du pays. Un parachute doré pour ce fidèle d’Ali Bongo qui se voit offert une belle porte de sortie après l’humiliation surprise subie il y a un mois.

Lire aussi >>> Dissolution des Travaux publics : Ali Bongo a changé d’avis à la hâte après seulement un mois !

Un revirement pour Ali Bongo qui après la colère de l’absence de résultats de son ministre, a préféré ne pas pour autant se priver des services de ce collaborateur finalement hors pair. Léon Armel Bounda Balonzi reste ainsi un maillon essentiel de sa politique d’infrastructures et d’entretien routier même en l’absence de résultats. Un constat qu’Ali Bongo avait été le premier à partager contre son collaborateur qui a finalement fait tomber la colère de son patron et chef.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article